Arts de rue : 3 et 4 octobre

Festival du Bitume et des Plumes

Nous savons le Festival du Bitume et des Plumes menacé en ces temps obscurs mais nous poursuivons tranquillement le montage de ce bel événement populaire, car nous savons aussi toute l’importance de ce rendez-vous au sein du paysage culturel bisontin ! Dans l’ombre du confinement, puis du dé-confinement, les bénévoles du Bitume continuent de s’affairer… on construit la programmation, on élabore les recettes des mets délicieux qui seront proposés aux festivalier·e·s, on orchestre toute l’implantation technique des spectacles, on se projette ! On tente de construire des lendemains plus joyeux ! Parce qu’on souhaite vraiment que l’espace public redevienne le lieu de tous les possibles, le lieu des rassemblements, de l’expression démocratique, de l’imaginaire, que chaque parking de la ville devienne une agora où se mêle discussions philosophiques et danses collectives tout au long de la nuit ! Les espaces communs, les rues et les places, de villes et de campagne, sont trop souvent les lieux de la rencontre des corps mais pas des esprits. Il y a donc beaucoup de travail pour introduire de la poésie et de la démocratie dans nos espaces, pour diffuser encore mieux les arts de la rue et c’est bien pour ces raisons que nos festivals d’arts de rue sont vitaux !

Cie Robert et moi  & Cie Super Super

Fragile(s)

Théâtre burlesque Tout Public / 1h – Parking visiteur – SAM 3 & DIM 4 octobre à 14h

C’est un grand jour pour l’APPC (l’association pour les petites causes) car  une  fois de plus, elle met en place un moment convivial  pour  faire connaître ou reconnaître des sujets dont personne ne se préoccupe. Nos protagonistes  se donnent corps et âme et sillonnent les routes pour des causes qui malgré le silence des médias leur semblent essentielles. Comme la solitude des maires de village, la disparition des cibistes, les trottoirs dans le désert,  les artistes locaux, la mauvaise haleine, les philatélistes, la souffrance fromagère, etc… Des personnages fragiles tout autant que leurs sujets. « Y’a pas de grandes causes, y’a que des petites causes » Comme dit toujours Pat..

Cie Rubato

Nous, tout craché

Théâtre à partir de 12 ans / 1h20 – Cour Callo – SAM 3 octobre à 15h30
C’est l’histoire d’un petit garçon, de son frère, de leurs parents décédés, de son tuteur qui tombe malade, de ses grands-parents en maison de retraite, de cartons et d’objets retrouvés dans un grenier, de rêves absurdes et fous, d’amour, de copains, du futur… une enquête que l’enfant vit et que l’adulte mène.

Cathy Jurado

Ceux qui brûlent. (Odyssée)

Lecture de Poésie / 20min – Parking visiteurs côté Jardin – DIM 4 octobre à 15h30

Le spectacle contemporain des réfugié.e.s fuyant l’enfer par les voies maritimes apparaît comme la tragique répétition des migrations et  les exils qui marquent l’Histoire humaine, chantés de tous temps par les épopées et la poésie. Ceux qui brûlent est un hommage fraternel aux femmes et aux hommes perdus sur une mer perfide, avec l’espoir d’une terre moins hostile comme seul bagage.

http://festivalbitumeplumes.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.